Bilans spéciaux

Bilan des acides gras dans le sang

Le bilan des acides gras (AG) complète le bilan cholestérol en identifiant les facteurs de risque de maladies cardiovasculaires et inflammatoires.

Les acides gras ont différentes actions sur le métabolisme cardiovasculaire dont :

  • Acides gras saturés (aucune double liaison) : peuvent augmenter le LDL et faire baisser le HDL; ils peuvent aggraver les risques cardiovasculaires.
  • Acides gras polyinsaturés Oméga 6 : ils sont à la fois utile pour l’immunité mais en excès ils sont inflammatoires.
  • Acides gras polyinsaturés Oméga 3 : ils favorisent la plasticité membranaire et peuvent être anti-inflammatoires et protecteurs contre l’athérothrombose.

Exemple de structure membranaire

Les acides gras saturés, en rigidifiant les membranes, limitent entre autres les transports transmembranaires et les contacts intercellulaires. A l’inverse, les acides gras polyinsaturés, par les doubles liaisons qui diminuent l’épaisseur de la membrane et qui libèrent de l’espace entre les chaînes d’acides gras favorisent une circulation transmembranaire beaucoup plus active.

Acides gras érythrocytaires
et Acides gras liés aux phospholipides

Il est possible de demander un dosage des acides gras, soit ceux présents dans les membranes des érythrocytes (acides gras érythrocytaires) PAGE, soit ceux liés aux phospholipides présents dans la circulation sanguine PAG-PL.

  • Les cellules de chaque tissu ont une membrane dont la composition en AG leur est propre, avec une sélection préférentielle et des ratios différents: les concentrations ne sont pas équivalentes entre les érythrocytes et les cellules de la rétine ou le cerveau par exemple.
    Toutefois, les membranes des érythrocytes ont des concentrations en acides gras polyinsaturés à peu près équivalents à la composition du muscle cardiaque et sont donc un outil utile pour la prévention cardiovasculaire.
    Ce profil est le plus utilisé.
  • Les acides gras liés aux phospholipides représentent ce qui est disponible pour l’ensemble de l’organisme (cerveau, cœur, peau, graisse péri-splanchnique).

En pratique, les deux profils sont souvent équivalents, en particulier pour des profils normaux.
Il est important de toujours demander le même type de profil pour un suivi médical.

Les acides gras érythrocytaires sont un reflet de l’alimentation des derniers 3 à 4 mois environ, due à la vie des érythrocytes, tandis que les PAG-PL représentent des changements des dernières 6 à 8 semaines.
Les deux profils conviennent donc pour une estimation sur le moyen et long terme du bilan nutritionnel, relativement indépendant des excès alimentaires sporadiques (ex: repas de la veille ou de la semaine précédant le dosage).

Tableau
Concentrations en Oméga-3 DHA et Oméga-6 ARA (acide arachidonique) dans différents organes et dans les érythrocytes (RBC Red Blood Cells).

Exemple de résultats

(il existe plusieurs modèles adaptés aux besoins du prescripteur)

 

© Laboratoire MGD - Genève - Made with ♥ by Frøja
X